vendredi 6 mars 2009

Le dialogue avec l’enfant intérieur

C’est un exercice qui est à la base de tous ceux proposés dans le travail avec l’enfant intérieur et qui est vraiment très intéressant à faire et aussi très facile.
 
Vous posez une question à votre enfant intérieur en écrivant avec votre main dominante et vous répondez avec l’autre main.
 
Dans l'exemple sur ma page, l'exercice extrait du livre de Lucia Capacchione "faites vivre votre enfant intérieur" consistait à demander à l'enfant enjouée de se dessiner et de me dire ce qu'elle aimait faire pour s'amuser.
 
Il a été démontré que l’écriture avec notre main dominante active une partie du cerveau qui est appelée «cerveau de la logique» alors que lorsqu’on écrit avec l’autre main, on active la partie appelée «cerveau intuitif». Vous allez constater, en le faisant que l’écriture de la main non dominante est plus lente et plus malhabile ce qui fait que vous n’arrivez pas à suivre vos pensées et que, finalement, vous écrivez des choses surprenantes.
 
Parfois, au début, il peut arriver que l’enfant ne veuille pas vous répondre. Ou bien il est en colère ou ne vous fait pas confiance. Dans ce cas, il faut le rassurer et réessayer une autre fois.
 
Si, au début, vous avez des réponses très courtes ou qui vous semblent peu intéressantes, ne vous découragez pas et essayez encore, et vous serez surpris de ce que vous allez écrire. L’enfant intérieur est une source inépuisable de conseils, de créativité, de surprises et de découvertes. Il peut vous aider à guérir des blessures du passé et vous aider à retrouver qui vous êtes vraiment.

6 commentaires:

Gisèle a dit…

Super intéressant cet exercice! Je vais l'essayer. J'ai bien hâte de lire ce livre-là. Tes articles sont vraiment bons! Beau travail!

domi a dit…

Merci Gisèle, ça me touche beaucoup!

Rhapsodie a dit…

Oui, ça me plaît bien aussi, même si ça semble assez différent, ça me fait penser à l'écriture automatique, sauf que dans ce cas, c'est une communication avec un autre être décédé. Ca vient de là ?

domi a dit…

non Rhapsodie, je ne pense pas que ça vienne de l'écriture automatique, car si j'ai bonne mémoire, c'est une écriture qui se fait avce la main dominante et tout en pensant à l'être décédé qu'on veut contacter, on attend que la main se mette en mouvement d'elle-même. Ici, on utilise la main non dominante et l'on écrit les phrases qui nous viennent en pensée.Je pense que le processus est différent même si la différence est subtile. D'autre part, l'enfant intérieur est une partie de toi qui est bien vivante et qui connait tes blessures, tes souffrances intimes et aussi tes besoins, tes désirs refoulés.

Rhapsodie a dit…

Je confirme, l'enfant intérieur est bien vivant !!!

domi a dit…

Oh! ça oui! merci Rhapsodie